En 2021, tout le monde utilisera la blockchain

Chère lectrice, cher lecteur,

Vous avez certainement entendu parler de l’agence de notation « Moody’s ».

Avec son concurrent Standard & Poors, Moody’s est la société d’analyse financière la plus respectée et la plus suivie.

Leur travail est d’analyser les grandes entreprises et les États pour leur donner une note de sûreté.

Ces notations (qui vont de AAA à D en passant par AA+ ou C) permettent aux grands gestionnaires de fonds de savoir si un investissement est risqué ou non.

Vous vous souvenez sans doute de la perte du triple A par la France en 2012, qui avait fait grand bruit. [1]

Sur la carte ci-dessous on voit les notations des différents États européens en 2014 :

Ces 2 firmes ont un pouvoir immense (et très critiqué) car elles sont en quelque sorte “au-dessus” des États…

Mais ce n’est pas ce statut controversé dont je veux parler aujourd’hui.

Si je vous en parle, c’est parce que jeudi dernier, l’entreprise a sorti un rapport complet sur la blockchain et les cryptomonnaies. [2]

Des conclusions pour le moins surprenantes

La conclusion de leur analyse est très positive !

Pour Moody’s, la blockchain s’imposera comme un standard technologique dès 2021.

Je ne sais pas si vous saisissez la puissance de cette nouvelle pour cet écosystème sur lequel reposent les cryptomonnaies !

L’une des firmes d’analyse financière les plus respectées au monde et écoutée par les plus gros fonds d’investissements affirme que les cryptos seront un standard d’ici 2 ans ! 

La planète finance est en train de changer d’avis sur les cryptos.

Et c’est totalement inédit !

Après le dédain, la peur…

À l’inverse les gouvernements eux, les voient désormais comme une menace et cherchent à s’opposer aux cryptomonnaies (en langage politique on dit “réguler”).

On l’a vu notamment avec l’annonce de Facebook et leur cryptomonnaie LIBRA qui affronte le scepticisme de plusieurs gouvernements… dont la France. [3]

Mais comme le prédisait Philippe Herlin dans son numéro de juillet de Stratégie & Conseil crypto, on voit qu’en parallèle la phase d’acceptation de cette technologie avance… à marche forcée !

Pour d’autres: l’enthousiasme

Les marchés se sont désintéressés des cryptomonnaies jusqu’à la bulle de fin 2017.

Là ils sont compris que c’était quelque chose de GROS, et qu’ils risquaient de passer à côté.

L’année 2018 a connu une baisse des cours continue, mais pendant ce temps les observateurs attentifs pouvaient voir que les grands acteurs financiers plaçaient leurs pions.

Ils ont compris la fantastique opportunité que les cryptomonnaies représentent.

Les bonnes annonces s’enchaînent pour les cryptos

Moody’s reprend les principales raisons : [2]

  • La technologie blockchain permet d’économiser du temps et de l’argent en éliminant des intermédiaires lors des transactions.
  • Elle permet une meilleure interopérabilité entre les systèmes et les différents acteurs du marché.
  • Elle réduit également les risques juridiques et réglementaires.
  • Elle permet de faciliter la titrisation de biens et services (et donc l’investissement).

D’autres bonnes nouvelles récentes montrent que l’acceptation des cryptos grandit encore et encore.

Et vous,

Êtes-vous enthousiaste sur les cryptos ?

Encore dédaigneux ?

Ou farouchement opposé ?

Laissez votre commentaire ci-dessous

Sources :

[1]

https://www.nouvelobs.com/economie/chronique-du-triple-a/20121120.OBS0005/6-questions-sur-la-perte-du-triple-a-de-la-france.html

[2]

https://www.moodys.com/research/Moodys-Blockchain-standardisation-will-amplify-benefits-for-securitisations–PBS_1193318?WT.mc_id=AM%7ERmluYW56ZW4ubmV0X1JTQl9SYXRpbmdzX05ld3NfTm9fVHJhbnNsYXRpb25z%7E20190905_PBS_1193318

[3] https://www.bfmtv.com/tech/face-au-libra-de-facebook-bruno-le-maire-souhaite-une-cryptomonnaie-publique-1762023.html





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Website Protected by Spam Master


Partages