La France rit jaune

 

 

Chère lectrice, cher lecteur,

Le mouvement des Gilets Jaunes peut désormais s’inscrire comme un fait marquant de l’Histoire de France.

Je le disais dans ma lettre précédente : je pense que c’est le marqueur de la fin d’une ère politique qui reste encore à articuler.

Car c’est le gros problème du mouvement ainsi que sa plus belle caractéristique : il est spontané et désorganisé.

Une manifestation pas comme les autres

 

Les manifestations et les révoltes populaires sont des activités régulières en France. Tous les pays du monde en parlent en rigolant.

 

 

Cela fait partie des gros clichés : le français est un grognon qui se plaint en permanence et descend dans la rue manifester à tout bout de champ.

Mais à chaque fois ces manifestations avaient un point commun : elles étaient supportées voir initiées par des politiques.

Il y avait une idéologie derrière : conservatisme, socialisme, nationalisme, corporatisme, …

Cette fois, c’est un soulèvement populaire, qui part d’une révolte fiscale mais qui réunit un peu toutes les revendications et les idéologies politiques possibles.

Voilà quelques slogans que l’on a pu voir dans les défilés :

  • « Macron Picsou »
  • « Aller au travail devient un luxe »
  • « Droite, gauche = taxes »
  • « Stop au racket, la révolte du peuple puissant peut aboutir à la révolution »

Certains ont tenté de dresser une carte des revendications des Gilets Jaunes et la liste frappe par ses contradictions.

 

 

Le peuple veut d’une part que les services de l’Etat augmentent, ce qui demande plus de moyens, et de l’autre que la pression fiscale baisse. On arrive à un calcul impossible : il faut plus et moins de dépenses étatiques. [1]

Mais malgré ces revendications contradictoires, essayons de trouver des lignes communes aux Gilets Jaunes.

Car au lieu de chercher des solutions, essayons déjà de voir le problème !

Les gros problèmes soulignés par les Gilets Jaunes

Je sais que mon exercice est périlleux et il est d’autant plus dangereux de penser qu’on est « neutre » dans une analyse de ce niveau.

Mais voilà les grandes lignes que je perçois :

 

1 – Une perte de pouvoir d’achat dramatique

 

C’est à mon avis le premier point.

Les gens n’arrivent plus à vivre malgré leur travail. Quand on a enlevé les impôts et les dépenses obligatoires fondamentales (remboursement des crédits, loyer, impôts), il ne reste presque plus rien.

Certains font appel au secours populaire ou aux restos du cœur pour se nourrir, d’autres se passent de chauffage en hiver…

Comme souvent pour ce genre de révolte populaire : tout part d’un ras-le-bol.

Mais ce qui s’exprime ici c’est aussi la misère de populations à bout.

Beaucoup répètent n’avoir « plus rien à perdre ».

La classe moyenne n’a plus de marge de manoeuvre !

On devrait tous pouvoir mettre un peu d’argent de côté pour pouvoir se prémunir en cas de pépin, pour lancer un projet ou se faire un petit plaisir de temps en temps…

Le travail est dévalorisé alors qu’il devrait être un moyen de se construire.

Le pouvoir de créer son futur et d’avoir un rêve ! 

L’économiste Philippe Herlin, que nous connaissons bien, a publié cette année un livre choc sur le pouvoir d’achat. [2]

Sa conclusion est claire : contrairement à ce qu’annonce l’INSEE (l’Institut national de la statistique) depuis des années, le pouvoir d’achat des français a globalement baissé depuis la fin des trente glorieuses.

Cela signifie que la France détruit la prospérité des Français depuis environ trente ans.

 

2 – Une fiscalité confiscatoire

 

Le mercredi 28 novembre, au moment où les Gilets Jaunes descendaient dans les rues, l’OCDE a publié un rapport concernant la fiscalité. [2]

Il a fait peu de bruits dans les médias alors qu’il apporte un éclairage important sur la situation.

La France est devenue le pays le plus fiscalisé de l’OCDE.

Les recettes fiscales atteignent 46,2% du PIB… soit à peu près un euro sur deux.

Cela signifie que l’appareil étatique gère la moitié de la fortune créée par le peuple français.

En sachant qu’il y a une bonne part d’inactifs (enfants, retraités, …), les travailleurs voient une énorme part de leur travail partir dans les caisses de l’Etat à travers la myriade de taxes et impôts (dont une bonne part est difficile à voir).

Evidemment, l’Etat nous fournit un bon nombre de services indispensables…

Mais le gouvernement prend une part de plus en plus importante de la responsabilité des français (prévoir ses vieux jours, s’assurer contre les imprévus, investir dans une industrie plus profitable, son éducation, etc…). C’est une énorme responsabilité !

Le problème est qu’AUCUN politicien ou bureaucrate ne supporte réellement la responsabilité de ses échecs et mauvaises décisions.

S’il y a une perte ou un manque, on compense avec une nouvelle taxe ou une nouvelle fiscalité plus forte.

Le peuple paie les pots cassés, les gouvernants font à peu près ce qu’ils veulent et sortent même avec les honneurs et de juteuses rentes à vie !

Aujourd’hui cela ne tient plus… la charge fiscale est beaucoup trop lourde sur ceux qui produisent et les services sont perçus comme déficients.

 

3 – Une séparation entre les élites et le peuple

 

Avec les affaires Cahuzac, Bettencourt, Paradise Papers, etc… les français ont un énorme sentiment d’injustice.

Je pourrais faire une liste longue comme un jour sans pain des affaires scandaleuses.

Malgré les décennies de promotion de l’Etat social qui visait à réduire les inégalités et donner les mêmes chances à tous les citoyens français, le bilan est terrible : il y a un fossé immense entre les « élites » et le « peuple ».

Pour paraphraser Orwell dans La Ferme des Animaux, « Tous les Hommes sont égaux, mais certains sont plus égaux que d’autres » …

Les gens voient que quand on connait les rouages de la machine ou qu’on est du bon côté de la barrière, on peut obtenir moins d’impôt, des pots-de-vin, des avantages légaux, etc…

Le peuple n’a pas accès :

  • Aux bons contacts,
  • A la connaissance des multiples « niches fiscales »,
  • A la mobilité pour sortir les capitaux du pays pour les mettre à l’abris du fisc français.

La majorité du peuple se fait donc saigner à blanc pendant que d’autres se la coulent douce…

Et pire que tout, on se rend bien compte que ces nouvelles taxes ne nous donnent pas grand-chose en échange : elles paient avant tout la mauvaise gestion du gouvernement.

D’un côté on paie de plus en plus, et de l’autre les services publics sont sans cesse rabotés (privatisation des autoroutes, de l’énergie, de la santé…).

On nous faire croire qu’on va sauver la planète avec une hausse du prix des énergies fossiles quand on sait qu’une fraction de cette somme ira effectivement à des causes écologiques.

C’est le foutage de gueule de trop !

 

4 – Le manque flagrant de démocratie

 

C’est lié au point précédent.

Les français ne peuvent pas réellement s’exprimer sur les politiques du pays.

Quand ils désavouent les principaux partis du pays, ils se retrouvent avec le même problème !

Ils ont de plus en plus l’impression qu’en réalité il n’y a pas de choix et que la démocratie est un vain mot cachant une oligarchie de fait.

Les gouvernements passent et se ressemblent.

Il y avait un énième espoir avec le bouillonnant Macron qui se disait « ni de droite ni de gauche » …

Mais les Français les moins favorisés ont vite déchanté !

Autre exemple : quand on leur demande leur avis sur le traité de Constitution Européenne par un référendum populaire, celui-ci est ignoré. [4]

C’est étrange car s’il y avait UNE revendication des Gilets Jaunes qui rassemblait tout le monde c’était justement la demande de l’instauration d’un référendum populaire.

Une idée qui revient régulièrement mais qui est étrangement soigneusement évitée.

 

Pourquoi rien ne change ?

 

Tout ce que je dis ici n’a rien d’étonnant…

En fait de nombreux politiciens voulaient déjà régler ces problèmes (ou du moins certains d’entre eux).

Mais ça n’a pas fonctionné.

La réalité c’est que la machine politique a des incitatifs qui vont justement dans le sens contraire de la résolution de ces problèmes.

J’ai déjà évoqué le manque de responsabilité, qui est déjà une cause importante.

Je parlerai plus en détails lors de mon prochain article des autres mécanismes qui agissent contre la réforme de notre pays.

Et croyez-moi… il y en a beaucoup !

Demain, une bonne partie du peuple sera à nouveau dans la rue… et je m’inquiète clairement de la tournure des événements.

Je partage d’ailleurs l’avis et le soucis du sénateur Claude Malhuret, président du groupe des Indépendants qui dresse un portrait dur mais réaliste de la France en attaquant autant les manifestants que le gouvernement et la classe politique. [5]

 

 

À votre bonne fortune,
Frédéric Duval

 

 

Sources : 

[1] http://h16free.com/2018/12/05/62437-les-gilets-jaunes-au-pays-de-schrodinger

[2] https://www.lettre-strategie-conseil.com/pouvoir-dachat-le-grand-mensonge/

[3] https://investir.lesechos.fr/marches/actualites/la-france-devient-le-pays-le-plus-taxe-au-monde-selon-l-ocde-1810883.php

[4] https://www.20minutes.fr/politique/1618475-20150528-non-referendum-europeen-dix-ans-apres-enseignements-tirer

[5] https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/allier/vichy/gilets-jaunes-claude-malhuret-senateur-allier-loi-se-fait-au-parlement-pas-ronds-points-1588093.html





90 réponses à “La France rit jaune”

  1. Julien.jeanmarie dit :

    Les français ne sont pas idiots et voient bien qu’on les enfument avec cette fiscalité pseudo écologique qui augmente le prix de leurs déplacements et menace de leur piquer leur vieille voiture avec une aggravation des critères des contrôles techniques,alors que tout le monde évite soigneusement de répondre aux questions: quelle est la part de la France dans la pollution?quelle est la part de cette pollution qui revient aux véhicules perso?la seule chose qu’on entend c’est il faut être mobile,tant pis si vous n’avez pas de voiture ni de carburant,vous n’avez qu’à habiter Paris Et prendre le métro.ça valait vraiment la peine d’initier une guerre civile pour ça?

  2. RUSSO-DELATTRE dit :

    Un film à voir absolument ! Je l’ai découvert, par hasard, hier soir. « La sombra de la ley » ou comment la dictature est arrivée en Espagne en 1923, comment elle a été organisée en sous-terrain, comment la guerre civile fut planifiée, comment les anarchistes furent manipulés…
    Comment le peuple fut le jouet du premier dictateur, Primo de Rivera, qui fut suivi d’autres coreligionnaires de son idéal dont le plus terrible Franco…
    https://www.filmstreaming1.xyz/248922-la-sombra-de-la-ley.html

  3. RUSSO-DELATTRE dit :

    Un film à voir absolument ! Je l’ai découvert, par hasard, hier soir. « La sombra de la ley » ou comment la dictature est arrivée en Espagne en 1923, comment elle a été organisée en sous-terrain, comment la guerre civile fut planifiée, comment les anarchistes furent manipulés…
    Comment le peuple fut le jouet du premier dictateur, Primo de Rivera, qui fut suivi d’autres coreligionnaires de son idéal dont le plus terrible Franco…

  4. Jean-Pierre Gouirand dit :

    Bonne analyse, peut-etre incomplète … Vivant aux USA, je suis frappé par ce qu’est devenu le « vivre en France ». Non seulement on vous accable d’une multitude de taxes souvent contre productives , mais on vous  » emmerde » en permanence par des pratiques, des règles , des normes, des lois kafkaiennes appliquèes sans le moindre discernement par une administration pointilleuse, soupconneuse, etc..
    Et en meme temps, les services que vous seriez en droit d’attendre se dérobent: sécurité, entretien des lieux publics et de la voirie, justice, police vous traitent comme un intrus, un gêneur.
    Payer un PV pour 1 km/h devant un radar , a la rigueur… mais si on m’envoie balader quand je veux porter plainte pour un gros chèque sans provision, je me pose des questions !
    J’ai été consultant de haut niveau toute ma vie pro: ma très vive impression est qu’ une bureaucratie épouvantable a envahi la fonction publique, plus préoccupée a pousser des bouts de papier qu’ a traiter les missions qui lui incombent, a se trouver des occupations pour justifier l’existence d’effectifs pléthoriques.
    Notre redressement n’évitera pas des coupes sombres dans la dépense publique, dans les effectifs, tout comme cela a été fait dans l’industrie depuis de nombreuses années.
    D’autres l’ont fait; pourquoi pas nous ?

  5. COUSIN dit :

    Tout ce que vous exposez est réel, la France joue le rôle d’un grand pays riche, mais aujourd’hui sans les colonies, le France est en réalité un petit pays de l’Europe, l’intégration se fait mal chaque pays veut le maximum d’avantages tout en gardant un semblant de grand, elle roule au dessus de ses moyens, trop de frais, trop de prestige, trop de privilèges, elle n’a pas a jouer le gendarme en Afrique pour protéger les sociétés multinationales, l’armée coute très cher, elle doit intégrer une armée Européenne ou le cout serait partagé, ceci est le point de vue partagé par beaucoup de Français réalistes. le France est le pays des taxes, comme le devient nos voisins, les gilets jaunes s’intensifient chez eux aussi, en France la Présidence impose son droit régalien. Comment s’en sortir est la question.

  6. PH dit :

    Bonjour Cher Mr. Frédéric Duval
    Comme je vous l’écrivais précédemment, Monsieur Sarkozy avait supprimé l’adéquation entre salaires et prix (indice insee) sous prétexte que la crise 2008 était là. Depuis, le salaire n’a plus suivi l’envolée des prix sur 10 ans ce qui représente entre 15 à 20% perdus pour les salariés (entre 150 et 200 euros de perdus pour 1000 euros et par mois svp!). Où sont passés ces 20% puisque après tout les prix ont continué à augmenter !!
    L’erreur principale du gouvernement est de ne pas remettre le niveau des salaires en adéquation avec l’indice insee des prix puisque la crise était passée comme le disait l’ex-ministre du Budget Eric Woerth cette semaine à la télévision ?
    Pour mémoire, Accords de Grenelle du 27 mai 1968, 30% d’augmentation pour le smig et 10% pour les autres salaires en moyenne.

  7. Pinault dit :

    Pour Macron la majorite des Francais sont des bobos parisiens, styliste ou decorateur a 5000 balles/mois vivant avec son compagnon qui travaille dans une startup a 4000 balles/mois.
    Non…!! il y a des peintres, des boulangers, des mecanos a 1500 balles/mois qui vivent avec une femme qui gagne 700 balles/mois caissiere a Carrouf avec 2 marmots a charge.
    C’est ca la majorite des Francais Mr Macron.

  8. Henri Villemonte dit :

    je suis un Ingénieur retraité propriétaire d’une maison de famille multiséculaire mais j »ai fui au Portugal parce que la vie rurale en France est devenue trop onéreuse par la désertification voulue par nos dirigeants. Une baguette de pain c’est 15 km de voiture alors que nous avions la meilleure boulangerie à 100 m ! idem pour les services publics (flics, contribution directe,…) qui sont partis et à la place on nous plante des éoliennes !!
    J’ai boosté une soixantaine de site industriels en faisant gagner des millions au CAC40 mais certains mois je recours à mon épargne pour boucler mon budget en France. Pire, j’ai noté une ségrégation dans l’aboutissement de mes problèmes (déni de justice au TA, I.R. fictifs, lenteur de prise en charge par mon assurance tous risques donc j’ai fait faire le travail au Portugal pour 1/4 du devis français,…). On se bat contre des lois idiotes et de + en + nombreuses qui n’enrichissent que l’état et les migrants (migrants qui m’ont gazé dans une chambre d’hôtel à Evry + flics déclarant irrecevable ma plainte !!) etc… donc on en a marre et on s’en va ou on se révolte !

  9. Virginie MARQUILLY dit :

    Je pense que vous avez complètement raison sur l’analyse… Ce qui échappe au pus grand nombre par faute de relais de l’information (bien évitée comme pour le RIC) c’est la volonté de changer de système ! Il y a de nombreux citoyens éveillées qui s’appuient sur des travaux comme ceux d’Etienne Chouard pour essayer d’ouvrir l’esprit aux gens qui ont bien compris que le système est obsolète mais qui ne savent toujours vers quoi d’autre se tourner… Je suis agréablement surprise par ce peuple français qui ose enfin se réveiller ! Ce qui serait bien c’est qu’on aille au bout des choses et qu’on instaure enfin une vraie démocratie, avec le pouvoir par et pour le peuple! L’important étant de comprendre que les élections ne sont qu’un leurre de liberté : quand vous élisez quelqu’un, vous lui déléguer vitre pouvoir et donc vous n’en avez plus ! Oui les citoyens doivent voter pais pour exprimer un avis sur un sujet et décider ! Merci aux Gilets Jaunes pour toute cette espérance qui me transporte !

  10. Jean-Pierre dit :

    Puisqu’on parle de démocratie. Avez-vous entendu parlé du Pacte de Marrakech ? Eh bien voila une sorte de traité dont très peu de médias ont parlé et dont les français sont encore écartés. De plus il n’y aura même pas débat à l’Assemblée. Cela se signera lundi et Macron n’ira pas, il enverra un de ses sbires signer au nom des français. Vous appelez ça la démocratie ? Moi j’appelle ça de la dictature. C’est une forfaiture que de mettre les français devant le fait accompli alors qu’ils clament leurs doléances dans toutes les rues de France.

  11. combes dit :

    Et la responsabilité du monde économique et financier ! vous n’en parlé pas ?

  12. H.A dit :

    Bonjour,
    Je pense qu’il faut régler tout cela rapidement à Bruxelles pour aménager en urgence les traités européens. En première chose, que l’impôt ne soit pas que sur les classes moyennes (les ultra riches doivent y participer et niet pour les paradis fiscaux). Faire payer les GAFA. Séparer les banques d’affaire de autres. Que les criminels en cols blancs soient jugés comme il se doit. Bon je sais que j’en demande beaucoup et qu’on n’ est pas dans un monde de bisounours, mais tant et que ça ne se fera pas, il y aura ce sentiment d’injustice sociale et les gouvernements quels qu’ils soient n’auront jamais l’adhésion des peuples et devront gouverner de plus en plus en mode autoritaire avec les conséquences que ça engendrera.

  13. Claude HAMEL dit :

    On sortait périodiquement de ces blocages, excédent des dépenses sur les recettes, par une dévaluation maintenant impossible.
    Mais ce qui ressemblerait le plus à une dévaluation c’est une augmentation de TVA : hélas très impopulaire !

  14. Flabydu14 dit :

    J’ajouterai un point qui peut aussi expliquer le ras le bol et la distance grandissante entre les français d’en bas et ceux qui dirigent le pays : J’ai 61 ans et depuis 1973 on me dit qu’on ne peut rien faire à cause de la crise!? Mais les riches sont encore plus riches, les gains de productivités sont en hausse… Alors, peut-être qu’une solution consiste à tout casser pour mieux repartir et répartir, pour quelques années!

  15. TITUS dit :

    Les Gilets Jaunes mettent la charrue avant les boeux :
    Demander la baisse des taxes et impôts avant de demander la baisse des dépenses publiques inutiles est illusoire. Il faut d’abord réduire le nombre de Fonctionnaires inutiles, le nombre d’assistés tels les faux chômeurs, et le nombre de migrants qui touchent mensuellement plus que certains travailleurs ou retraités. Comme on n’en prend pas le chemin il est évident que les impôts et taxes continueront d’augmenter.

  16. B.M dit :

    un commentaire est-il seulement nécessaire? vous avez dressé un état exhaustif de la situation, en pointant le cynisme et le machiavélisme de la classe politique dans son ensemble! on comprend d’autant mieux le déchaînement du peuple en 1789 et son action violente d’éradication.

  17. Charly015 dit :

    Parmi les causes de problèmes de Macron:
    – Ne pas avoir donné l’exemple en baissant le train de vie de l’État et ne pas vraiment avoir manifesté de volonté de rationalisation.
    – Ne pas avoir envisagé la remise à plat de la fiscalité
    – Un déficit d’explications et de clarté dans ses objectifs pour la nation
    – Pas d’études d’impact au niveau des couches populaires avec la multiplication et l’augmentation des taxes.
    – C’est d’avoir laissé croire qu’il avait de larges marges de manœuvre, alors que l’environnement européen est non seulement contraignant mais aussi sujet aux dumpings fiscal et social. Par ailleurs les effets de la mondialisation ces dernières années ont creusé nettement les écarts en défaveur des salaires et au profit des actionnaires.
    – Le coût de la dette nationale bride tous les budgets des différents ministères.
    – Le poids économique et financier de l’Europe chute d’une manière continue au profit, entre autres, des États-Unis et de la Chine.
    – La liste serait encore longue mais il apparaît aussi clairement que Macron pose lui-même des problèmes à travers ses nombreuses déclarations teintées de maladresses et d’égocentrisme.

  18. Franck Chauprade dit :

    Il est certainement l heure de changer de constitution et de république de créer une assemblée constituée pour moitié de citoyens tirés au sort dans leur branche professionnelle présente à la proportionnelle dans l hémicycle
    Et dune autre moitié constituée de politiques élus et d’intellectuels et scientifiques

  19. Jean-Claude LEROY dit :

    50 Milliards par an de recettes ?

    Voir le site : »Contribuables associés ».

    Après, on peut commencer à dépenser.

  20. lebon dit :

    Oui, c’est actuellement très difficile de savoir exactement ce que le peuple Français souhaite. Au départ, c’était une manifestation apolitique des Français contre la taxe des carburants qu’ils voyaient à juste titre injuste, car il leur fallait bien aller au travail et leur voiture est beaucoup moins polluante que certaines usines basées en chine, en allemagne, en inde … etc…
    De plus, pour changer de voiture, il faut de l’argent et ce n’est pas du tout évident pour tout le monde.
    Le mouvement s’est maintenant radicalisé, les vrais manifestants apolitiques sont pratiquement tous rentrés chez eux car ils craignent d’être pris dans des situations de violence extrême.
    Ce qui est dommage, c’est qu’ils ne peuvent plus réellement exprimer ce qu’ils veulent.
    On a affaire maintenant à 4000/5000 personnes issues surtout des milieux extrêmes gauches et extrêmes droites qui souhaitent faire tomber Macron et son gouvernement pour mener une politique soit disant plus juste. Lorsqu’on écoute à la télé, les revendications des manifestants qui sont interrogés par les journalistes, on retrouve comme par hasard, les idées d’un programme fiscal bien connu.
    Il y a un raz le bol des taxes et des impôts pour les petits travailleurs, c’est à dire pour ceux qui se situent dans les tranches inférieures, mais ensuite dans la discussion, ces mêmes manifestants souhaitent en majorité que ceux qui réussissent et qui se retrouvent dans les tranches supérieures de l’impôt soient davantage imposés, pourquoi pas jusqu’à 90% avec rétablissement de l’ISF,
    On retrouve toujours en France notre vieille histoire qui veut que le peuple d’en bas soit détaxé et puisse vivre sans impôts et que pour que cela soit réalisable, il suffisse de prendre à ceux qui ont l’avantage de réussir, cela toujours, dans ce fameux cadre de justice sociale.
    Nous sommes marqués par notre histoire de 1789 et tôt ou tard, nos gouvernements seront obligés d’appliquer la politique fiscale qui est demandée.
    Nous n’avons jamais eu en France, une politique fiscale de droite démocratique. Ceux qui prétendaient avoir cette étiquette ont toujours mis des taxes et des impôts dont nous sommes les champions dans le monde démocratique évolué.
    Ce qui était reproché, c’est que même les petits et moyens travailleurs en payaient alors qu’ils veulent en être exantés.
    Macron s’est risqué sur les capitaux et sur l’ISF de réduire tout cela pour avoir une grille plus conforme à ce qui se fait par ailleurs, mais je ne pense pas que cela puisse passer l’étape 2022.

  21. François DEPIGNY dit :

    Article intéressant cependant on ne peut pas en 18 mois effacer x mandats présidentiels ou rien a bougé.
    Je pense également que c’est une suite logique des présidentiels, on ne veux plus de parti et plus de syndicats, on ne veut plus dire amen à tout ce qui arrive on veut participer. Nos hommes politiques on oubliés que nous sommes au 21 ième siècle, cependant je ne cautionne pas du tout la violence, c’est la force des faibles.

  22. Bernard MIELLE dit :

    Heureusement que l ‘ intelligence artificielle arrive .
    Le programme est plutôt difficile à écrire , mais les humains ne sont pas assez intelligents pour trouver la solutions , aux demandes .
    Egalité , justice, libertés , amour , pardon ,motivation , envies ETC.

  23. Raphaël RdB dit :

    En effet vous avez tout à fait raison en décrivant si bien les causes de ce profond et dramatique malaise des « cocus de la société » qui ont bien trouvé leur couleur 😉 Mais leurs grand-pères n’ont-ils pas votés pour le parti communiste phagocytant ainsi les rouages de l’économie la ruinant entre autre par l’action de son bras armé, la CGT , afin de ne pas trop distancer le grand frère soviet ! De même avec l’administration devenu communiste dès 1945, la confiscation via impôts et cotisations sociales abusives pour une redistribution inférieure à 50% aux bénéficiaires a connu une évolution exponentielle depuis 78 ans. Quid de la différence des cotisations spoliés par une kyrielle de prétendues organismes sociaux et coco qui s’en nourrissent !!! Et que dire des pères de nos « cocus » votant pour la crapule Mitterand nous ramenant les cocos avec un programme commun qui multiplia par 4 la dette laissée par Barre entre hausse demago du smic, baisse de l’age De la retraite et nationalisation-spoliation de l’industrie. Avec un ISF pour couronner le tout qui fit fuir nos spoliés avec leur dédommagement ainsi que de nombreux autres depuis : de 50 à 100 000 foyers sont partis faisant la fortune de nos voisins avec leurs 500 à 1000 milliards qui ne tournent donc plus chez nous ne générant ni tva ni emploi ni consommation ! Faut-il être stupide alors que l’on vient de s’en défaire pour en réclamer le retour alors que frémit le retour des investisseurs.., Bref nos « cocus » seraient bien inspirés de mieux comprendre l’origine de leur maux pour tâcher d’y remédier sans retomber dans leurs travers historiques et se faire encore cocufier en nous ramenant les profiteurs de gauche et de droite qui les flouent depuis 1974 ! Faut-il que la France soit riche pour se permettre un tel gâchis depuis la fuite des huguenots au XVIeme , la révolution de 1789 et bien d’autres déboires depuis… Cocus, ne vous en prenez qu’à vous mêmes au lieu de vous présenter comme des moutons victimes d’autrui…

  24. Engler dit :

    Bonjour , tout ça est vrai, notre président à été fêté comme un dieu , mais comme tout les autres il vole à présent au dessus des nuages comme tout ses prédécesseurs !! Avez vous remarqué qu’il y a plus de migrants qui arrivent depuis 3 semaines ? À plus

  25. Philippe David dit :

    Il serait grand temps que les français redécouvrent Frédéric Bastiat…

  26. Fabre dit :

    C’est exactement mon ressenti et nous sommes nombreux à le partager

  27. Joseph WECK dit :

    Les premiers pollueurs ne se trouvent surement pas parmi les français moyens qui empruntent leurs voitures pour gagner une misère. Pourquoi ne pas afficher, l’échelle des pollueurs qui nous gouvernent par leurs déplacements inutiles et insultants pour tous ces français qui triment pour récolter quelques miettes et attendre des vagues promesses qui nous appauvriront encore énormément.

  28. Jean CANO dit :

    Les gilets jaunes se trompent de cibles .Ce n’est pas ce gouvernement de larbins ,ni la police qui ne fait qu’obéir ,ni sur les Champs Elysées qu’il doivent combattre mais les véritables responsables qui sont banquiers ou hommes d’affaires sans scrupules qui se trouvent dans les tours de la défense et ailleurs….

  29. MIKE dit :

    L’immigration ruine la France mais ce problème capital ( pas seulement économique ) n’est même pas évoqué dans l’interminable liste des doléances…. alors qu’en réalité les GJ en parlent beaucoup entre eux. Mais l’omerta de la presse est la plus forte : silence et bouche cousue !

  30. Duby dit :

    Les Elites doivent réduire leur train de vie de 20%.
    Arreter de vendre à perte à des COPAINS ( autoroute )
    Faire rentrer les impots des multinationnales .
    La chasses aux Lobby (Santé ,Agriculture Etc.)
    Renvoyer les clandestins sans prime chez eux .
    Supprimer le droit du sol .

  31. BRIGITTE RICHART dit :

    Rien à faire, tant qu’on reste dans l’EU.
    Comme a dit Macron, « si on demandait au Français s’il faut quitté EU, il n’est pas certain que le NON l’emporterait »
    Alors demandons ce référendum et après on verra ……
    Avec le traité de Lisboone on nous à volé le droit du référendum pour les français et en 2020 le référendum fait en Alsace sera aussi jeté au oubliette.
    En mai 2019, au lieu de faire une élection européenne qui va encore plus nous enfoncer, faisons un référendum européen et ceux qui veulent rester, qu’ils restent (Les Grecques, les Italiens que vont-ils répondre ???) Je sais que c’est impossible, mais on peut rêver et qui sait, les autres pays vont peut-être aussi mettre un gilet jaune, car ils ne sont pas mieux lotit que nous.
    Je pense que les Français se sont réveillés et que ça va faire mal, mais à qui?
    Notre président est un menteur, mais tous les autres aussi…..

  32. Dominique Fausser dit :

    Une Education nationale qui est un gouffre en finançant souvent plus de 20 ans d’études sans assurer de citoyenneté économique suivi d’un système social qui préfère financer les allocations plutôt que l’emploi. Or financer l’emploi productif socialiserait et accroitrait la productivité et les rentrées de TVA et coûterait moins cher (j’avais fait rapidement le calcul en comparant les frais en structure multiples et en allocations versées, c’est très éclairant).
    N’y aurait-il donc pas intérêt à repenser globalement un socle fonctionnel unique éducation et formation professionnelle tout au long de la vie, et ramener cela à l’échelle de chaque région qui gère déjà au plus près des territoires le développement économique et orienter les aides à l’emploi dans les TPE et PME (financer l’activité plutôt que le chômage.)
    Par ailleurs, il faut maintenant réfléchir à d’autres systèmes de représentation et d’expression de l’opinion citoyenne. Je préconise à coté de nos assemblées existantes, la création d’assemblées citoyennes tirées au sort (comme les jury d’assise) avec des pouvoirs de contrôle, d’incitative, et de censure à la majorité qualifiée, auprès du parlement et des grandes collectivités territoriales.
    Je suis près à en discuter avec qui veut et à d’autres propositions de simple bon sens

  33. Sauveur Rodriguez dit :

    lorsqu’un salarié coute 3.000 € à un patron
    qui a en plus payé differentes taxes mettons 10%
    soit 3.300 €
    il ne touche net que 1.500 €
    lorsqu’il veut dépenser cet argent il paie 20% de TVA
    il ne lui reste que 1.200 €
    il va payer les differents impots revenu, foncier etc
    soit encore 15% il ne lui reste que 1000 € d’achats rééls, s’il veut acheter une maison … encore de taxes et s’il veut transferer à ses enfant un bien pour lequel il a déjà payé les taxes… il est encore taxé c’est à dire que pour un coût de 3.300€ à la production il ne peut dépenser en valeur que 800 € environ .Quel organisme pourrait faire un calcul sur la moyenne de ce raisonnement ???

  34. VITTORI dit :

    Il est évident que ce que vous écrivez est une simple manifestation du bon sens qui est une qualité du peuple, mais ne l’est plus pour les énarques et autres sciences Po. Et ce sont eux qui arrivent au pouvoir. En effet s’ils étaient bons à quelque chose ils seraient au travail dans des entreprises. Mais le seul endroit où on peut être mauvais, c’est en politique. Si déjà 200 députés étaient tirés au sort dans notre population il n’est pas prouvé que les lois seraient plus mauvaises. Par contre elles seraient critiquées par des gens qui vivent les lois précédentes et cela rendrait méfiant, et sans doute plus efficace. Et puis cessons toutes les subventions aux syndicats, aux journaux et aux associations. Ca les rendrait plus proches de ceux qu’ils sont censés épauler, informer ou soulager.

  35. Lebret dit :

    C’est exactement ça , on veut plus payer , on veut plus que les politiques decident pour nous la voiture qu’on doit acheter ,le carburant qu’ils veulent qu’on utilise , les médias qu’ils ont décidés et pas les autres (fakes news) , les votent sans choix , le non respect de la démocratie (Vous comprenez les Français ont votés sans savoir , sans comprendre , pour manifester leur mécontentement) , qu’ils decident du montant de notre smicard , de notre retraite , du montant de l’inflation (Trafiqué) , ect … Eux par contre peuvent s’atribuer des salaires de footballeurs , des régimes de retraite incroyables , une injustice terrible.
    Divisons le nombre de sénateurs , députés , ministres, ect , au moins par 10 , supprimons leurs avantages exubérants , et mettons les au Smic , comme ça quand on leur posera la question « C’est combien le Smic » ils pourront répondre . Qu’ils payent eux mêmes leur voiture , leurs ticket d’avions , leurs repas , ect
    Et là enfin d’égal à égal , nous pourront discuter , que les représentants du peuple vivent la vie du peuple

  36. Bartissol dit :

    La solution qui serait la meilleure pour tout le monde sauf pour ces sans travail, ceux qui spéculent en bourse et qui font fructifier leurs dividendes.
    La création d’une contribution sur la Valeur Ajoutée (richesses produites de manière directe ou indirecte) à la source sur les entreprises et les services à la place des cotisations patronales (partie du salaire indirect). Ce budget (480 milliards) est plus gros que tous les budgets de l’Etat. De plus, les entreprises et services qui par nature sont obligées de produire par l’intermédiaire de la main d’oeuvre seront les principaux bénéficiaires avec l’ensemble des salariés. Enfin la création d’emplois serait à l’ordre du jour.
    .

  37. GOUTTEBARON dit :

    Bonsoir,

    Je partage tout ce que vous décrivez dans votre lettre.

    J’ajouterai que depuis la crise de 2008 et même en fait depuis l’arrivée de l’euro, les banques françaises ont cessé de faire leur métier.
    Les directions des banques françaises, ont embauché des traders pour jouer avec les capitaux des déposants.

    Mon premier directeur de banque lorsque je suis entré dans cette belle profession, m’avait prévenu, si tu veux faire carrière dans la banque, tu dois t’interdire 3 choses :
    tu ne dois jouer à aucun jeux de hasard avec de l’argent,

    tu ne dois pas te laisser aller à l’alcool,

    tu ne dois pas “courir” les femmes.

    Depuis 15 ans, les banques ont embauché des joueurs de casino et prétendre gagner plus avec trois individus qu’avec 1000 employés de banque.

    La consommation de drogue s’est ajoutée à la
    consommation d’alcool.

    La fidélité dans les couples existe rarement, elle existe peu dans les affaires.

    Je ne parle pas de la morale……..

    Par nos votes successifs, nous avons collectivement laissé se dégrader la société française, notamment en écoutant ceux qui nous ont claironné que l’euro serait porteur de bonheur.

    J’espère que nous pourrons reconstruire la France après le cahot qui se profile.
    J’espère que nous éviterons la révolution trop destructive pour les personnes.

    A mon niveau je fais tout pour aider les jeunes à comprendre l’économie du travail et de la finance.
    Si vous le voulez bien faisons en sorte que l’argent soit le nerf de la PAIX.

    Bravo à vous pour tout ce que vous savez bien transmettre.

    Cordialement.
    Raymond GOUTTEBARON

  38. Denis BIGEARD dit :

    La « République Française » est un outil de démolition délibérée de la France en tant que « fille aînée de l’église » et « lumière de l’Occident » en son temps.
    Voulu au départ par les loges anglo-saxonnes (hérétiques) puis rejoint par les révolutionnaires Marxistes qui ont le même but de destruction de l’église Catholique. (« école de Francfort »)
    Si on refuse de voir cette analyse, on ne peut pas comprendre l’ensemble des décisions qui nous sont imposées dans le domaine sociétal, à un rythme de plus en plus rapide depuis 50 ans (avortement, mariage pour tous, et à venir PMA, GPA, euthanasie…).
    Le « grand remplacement » migratoire est évidemment une arme de destruction massive dans ce combat sans pitié.

  39. SARBONI PATRICK dit :

    Bien sûr que les gilets jaunes peuvent êtres contradictoires sur leurs demandes mais parce qu’ils sont à bout…
    Je les soutiens complètement !
    Et il y a maintenant longtemps que la confiance envers les politiques est complètement ruinée.
    J’ai 65 ans et je suis retraité seulement depuis trois ans. Sur les conseils de mes parents j’ai fais des efforts incroyables pour améliorer ma vie.
    15 ans de formation continue. D’un CAP d’aide comptable j’ai fini par obtenir un DESS finance.
    Seulement voilà, l’ascenseur social n’a pas bien fonctionné. Et je n’ai donc jamais gagné le plus petit des salaires, du plus mauvais des députés.
    Pourtant j’ai eu des postes à responsabilités dans des grandes entreprises. Croyez-moi !
    Au bout du compte, on vient me prendre une CSG pour compenser la baisse des cotisations des salariés.
    Une hérésie pour moi. Une situation inacceptable !
    En outre, on désindexe les retraités du coup de la vie. Autrement dit, avec la hausses des prix, d’ici 5 ans mon pouvoir d’achat aura encore baissé.
    Ma retraite je l’ai chèrement gagnée. Elle n’est pas importante mais je ne veux pas qu’on y touche.
    Ce n’est une indemnité maladie ou invalidité de la sécurité sociale. C’est le résultat amoindri de mes espoirs de jeune homme.
    Pendant que les affaires éclatent un peu partout de façon éhontée, pendant les patrimoines des politiques sont mal évalués et que certains cadres d’entreprises publiques se gavent, moi je dois me faire du souci pour ma modeste pension de retraite. C’est honteux !

  40. Le Scorpion dit :

    Merci mr DUVAL pour votre analyse très intéressante. Je comprends parfaitement le mouvement des Gilets Jaunes et ses motivations d’ ordre économique .Mais une 1ère chose me laisse perplexe :en écoutant certains commentaires sur les chaînes BFMTV,LCI et CNews une bonne partie de ces révoltés déclare avoir voté pour Jupiter et semble maintenant le regretter !! Moi quand je prends une décision quelle qu’elle soit, j’assume mon choix .Si je me trompe tant pis pour moi ,j’ essayerai d’ être moins idiot la fois suivante.
    Je ne suis inscrit à aucun parti politique mais je crois fermement qu’ il est primordial de donner à un sang nouveau l’ occasion de montrer ce qu’il est capable de faire pour le peuple ,pour la Nation. Depuis 30 ans on navigue entre la droite et la gauche en accumulant les déboires et les scandales avec leurs conséquences pénalisantes pour une grande majorité des Français .Il est grand temps que cela change et j’ espère qu’ un proche avenir (élections européennes) montrera un nouveau visage de notre Pays .
    Il ne reste plus qu’ à espérer que les manifestations de samedi 8 ne soient ni regrettables ni dramatiques .
    Je voudrais terminer en demandant aux responsables gouvernementaux d’ arrêter de nous enfumer avec leur politique écologique qui est une superbe supercherie ..Nous sommes dans une période de pique climatique de réchauffement comme il en a existé plusieurs depuis des milliers d’ années et ce ne sont pas les déclarations du GIEC qui y changeront quelque chose .Ecoutons les véritables scientifiques qui travaillent sur ce problème et qui n’ ont pas ,eux , d’ intérêts économiques à défendre .

  41. Yves Defontaine dit :

    Effectivement le vrai problème est la non responsabilité des élus illustrée cyniquement par J Chirac »les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.
    Je pense qu’en ajoutant dans la constitution un objectif de réduction du déficit ( par exp 10% par an) assortie d’une sanction d’inéligibilité à vie pour les gouvernements et les députés qui seraient hors des clous la démocratie reprendrait de la couleur

  42. COMET Pierre dit :

    La paupérisation du peuple français est due en grande partie au coût de l’immigration, qui ne cesse de croître et va s’envoler avec la signature criminelle du pacte de Marrakech (pacte avec le diable – 79 % des français sont contre l’immigration, donc Micronéron fait le contraire ).
    Le processus va conduire à un embrasement généralisé, à une guerre civile entre gaulois et allogènes. Ce sera au passage l’occasion d’éliminer les dirigeants de tous bords qui depuis 30 ans mènent une politique qui conduisait inexorablement à ce clash.

  43. Jeanine P dit :

    Il y en a marre, marre et marre qu’on nous essore comme des serpillères pendant que les plus riches continuent à s’enrichir sur notre dos.
    Les pauvres imbéciles de Français que nous sommes ne sont pas dupes, ils savent exactement où se trouve et où il faudrait prendre l’argent qui nous manque cruellement.
    Depuis 40 ans les gouvernements successifs n’en ont rien à faire de l’humain, la seule chose qui les intéresse c’est le pouvoir et tous les avantages qui vont avec, pour eux et leurs proches.
    C’est une véritable révolution qu’il nous faut pour balayer tout ça et faire en sorte que le peuple redevienne souverain.
    BRAVO aux gilets jaunes, à leur courage et à leur détermination ! Surtout qu’ils ne lâchent rien, car nous avons avec eux l’occasion unique d’exprimer le malaise des Français, et je l’espère plus que tout, l’occasion d’y mettre fin une bonne fois pour toutes.

  44. VIDAL Vincent dit :

    Les grands financiers par le biais des gouvernements successifs sont en train d’installer, insidieusement, une dictature. De tout temps, le copinage et le clientélisme ont dirigé les décisions, qui vont à l’encontre des peuples et du bon-sens.
    La révolution est passée par là, mais la cour du roi est restée avec ses privilèges.

  45. Nenert dit :

    Vous ne dites pas que : -1. la santé est gratuite pour ceux du Cmu. La moitié des médicaments ne nous sont plus remboursés. Les mutuelles ont doublé leurs tarifs.
    -2. La mère éducatrice est inactive dans les Comptes de la Nation. Chassée des syndicats, sans indemnité maladie, invalidités, chômage ni congés maternité, pour lesquels elle a cotisé du temps de son travail salarié, & pour lesquels son conjoint cotise sur ses salaires.
    -3. Sa 2° part de l’Irpp ne bénéficie pas de la décote, tondue presque à moitié plus ras que le célibataire. Les parts pour enfant sont sans décote. Une seule décote par foyer fait tondre les familles d’autant plus ras à la part que le nombre de parts du foyer fiscal est plus grand. Ceci depuis 1945 !
    -4. Les charges sociales prises sur les salaires valent dans une économie fermée, mais deviennent dans une économie ouverte, comme un octroi à l’envers. Elles plombent le coût du travail à l’export.
    -5. Les aides s’additionnent, sans être coordonnées. Les divers effets de seuil sont terribles.
    L’Etat-Providence sans subsidiarité de proximité, prend toujours plus d’argent qu’il n’en donne.

  46. saradjian jean-françois dit :

    Macron est-il le véritable responsable de la situation ? je ne le pense pas! la repsonsabilité incombe t- elle aux poilitiques des gouvernements qui se sont succédés depuis plus de 40ans ? je ne le crois pas non plus ! la responsabilité résulte de la construction européenne qui s’ est faite à l’ avantage des maitres de forges que du peuple. Une europe qu’ il y a besoin de réformer avec plus de justice sociale , une europe fédérative forte basée sur la solidarité face aux deux puissances que sont la Chine et les Etats -Unis. L’ action des gilets jaunes pour ma part n’ est pas efficace. Ils se sont trompés d’ interlocuteur car la réponse à leurs revendications ne viendra pas de Macron !

  47. Boche Jean-Pierre dit :

    Trop d’impôts,
    En France : 252 taxes !
    Beaucoup de pagaille dans l’organisation de l’état :
    Qq exemples dans différents domaines..
    Couple taxes/subventions : on instaure une taxes qui créent des problèmes et invariablement il y a une procédure de subvention compliquée et inefficace (on prélève 100, il ressort 10 en subvention…)

    Nombre de procédures pour obtenir des subventions pour les économies d’énergies. Idem dans bien d’autres domaines.
    Instabilité : Interdictions des chaudières fuel alors qu’elles étaient subventionnées jusqu’ en juin 2018 !
    Incohérence : Chasse aux diesels (quand ils sont enfin propres) promotion de l’électrique qui pollue plus (fabrication des batteries/métaux rares / recyclage ?)
    Multiplication des structures : commune, communauté de
    communes, pays, département, régions
    Prélèvement à la source : compliqué, et en plus le cout de la charge de la collecte des impôts est imposé aux entreprises !
    Procédures d’obtention des carte grises pour les véhicules venant de l’étranger..
    Etc..etc

    Contrairement à ce qui se fait dans l’industrie, il n’y a pas d’analyse de la valeur des procédures.
    Les procédures lourdes conduisent invariablement à des couts élevés.
    La monoculture de la haute administration (ENA) y est peut-être pour quelque chose… (Situation de monopole pas d’obligation de résultat, un peu de complaisance ? pas de remise en cause)
    Potentiellement des économies gigantesques qui nous ramenaient au niveau de prélèvement des autres pays, sans baisse des prestations (au contraire, un meilleur service)
    Moins de taxes -> plus de pouvoir d’achat + plus de liberté
    Qui sera chiche ?

  48. Guy dit :

    Deux questions simplement:
    Combien de passoires thermiques auraient été supprimées avec les 10 mrds que coûtera finalement le linky? gain espéré pour EDF: 3000 chomeurs à indemniser par l’l’état.
    pourquoi « produire » autant de diplomés énarques chaque année. Des gens à la pensée formatée « hors sol » à qui est donnée la responsabilité de gérer les problèmes de la nation et dont on voit les résultats dans la révolte des gilets jaunes?

  49. DEFAYE dit :

    Quand vous dites ‘calcul impossible » cela est vrai si l’on prend au pied de la lettre les déclarations des gilets jaunes et si l’on pense que la gestion des finances publiques est immuable .
    En fait , il est évident que lorsque les gilets jaunes disent « moins de taxes et plus de services publiques » , il faut entendre « moins de taxes pour ceux qui n’arrivent pas à vivre de façon décente et aller chercher l’argent nécessaire où il se trouve » (C’est à dire chez les particuliers les plus riches , dans les entreprises les plus riches et enfin chez nos gouvernants qui abusent de nos deniers publiques en vivant comme des princes ou qui le gaspillent en cadeaux sans contrepartie)

    Certains traitent les gilets jaunes d’incultes en matière d’économie mais on ne peut reprocher à des gens simples de ne pas avoir eu la même chance d’accès au même savoir que nos élites qui ont même appris au passage les théories de Chomsky sur la manipulations des masses .

    Toutefois, il n’y a pas besoin d’avoir fait de longues études pour se rendre compte à quel point les marges de manœuvre sont grandes tant la mondialisation a creusé le fossé entre les très riches et les très pauvres .
    Cela commence à se savoir qu’il y a beaucoup d’argent dans le monde et qu’il est très mal réparti .

    Comment alors rééquilibrer cela et avoir des marges de manœuvre ?

    Chez les particuliers :
    En rétablissant l’ISF et en taxant les transactions en bourse
    En traquant l’évasion fiscale (100 milliards environ tout de même !)
    En rétablissant les impôts locaux ainsi que les cotisations maladies et chômage dont personne n’avait demandé la suppression (tout le monde a bien conscience de leur utilité avec la précarité sociale)

    Dans les grandes entreprises :
    En les taxant au même niveau que les PME (ce qui n’est pas le cas pour l’impôt sur les bénéfices , 10 points de moins environ , et à priori pour Total c’est totalement cadeau !!!!) . C’est plus facile de taper sur les petits ! Colbert le disait déjà à Louis XIV en son temps !
    En taxant enfin les multinationales comme Mc Donald, Google, Amazon , etc, sur le chiffre d’affaire réalisé sur notre territoire .

    Chez nos gouvernants :

    Faire la liste de toutes les dépenses abusives de nos élus (surtout en temps de crise !) ainsi que des avantages d’un autre temps dont bénéficient , chacun à leur niveau, nos députés , maires, sénateurs , ministres (Quand ils ne cumulent pas pour certains !)
    Citons pour l’exemple, les frais d’obsèques des députés (épouses et enfants compris) à concurrence de 18500 € revus à la baisse depuis peu mais pas supprimés .
    Les retraites énormes (et donc cumulées pour certains) suite à quelques années de services, les voitures de fonction comme celle d’Edith Cresson (Qui a 86 ans et n’a officié que très peu de temps en tant que 1ere Ministre .
    Tout le personnel qui est alloué à nos anciens présidents et qui ne sert à rien
    Ensuite, les enveloppes de 5000 € alloués à nos chers députés sans justificatifs d’utilisation à fournir (On se doute bien où ça passe …)
    Enfin, toutes ces augmentations que s’octroient les fonctionnaires qui nous gouvernent sans demander l’avis de leurs employeurs (c’est à dire nous les contribuables et électeurs) . A t’on déjà vu , dans le privé des salariés voter leurs propres augmentations sans demander à leur patron ce qu’il en pense ?
    Tant que la France sera gouvernée par des fonctionnaires , ces derniers voteront toujours dans le sens de leurs intérêts financiers et ne se tireront jamais une balle dans le pied .

    En bonne démocratie, il devrait y avoir un vrai conseil de surveillance citoyen indépendant du pouvoir (Composé d’experts représentatifs de toutes les tendances politiques, mais pas de fonctionnaires comme le Conseil d’Etat qui n’a que le pouvoir de constater mais pas de sanctionner) qui puisse juger du bien fondé de toutes les dépenses de l’Etat et qui nous informe , en toute objectivité, de tous les disfonctionnements de l’Etat et dénonce les dérives et divers excès de pouvoir de nos dirigeants .

    Voilà donc quelques exemples de disfonctionnements de l’Etat (La liste est loin d’être complète) et quelques pistes pour améliorer les choses à condition bien sûr qu’il y ait une réelle volonté politique de faire évoluer les choses pour le bien de tous et je dis bien de « Tous » .

    Quant un président insulte et divise son peuple en disant qu’il y a ceux qui ont réussi et ceux qui ne sont rien , il ne faut pas qu’il s’attende à autre chose d’une partie de la population qui se sent visée par la deuxième affirmation .

    Quant on parle de violence et de provocation, on sait désormais qui a commencé .

    Sic Transit Gloria Mundi …

    JeffandCo

  50. gilles Merlé dit :

    « Je partage d’ailleurs l’avis et le soucis du sénateur Claude Malhuret, président du groupe des Indépendants qui dresse un portrait dur mais réaliste de la France en attaquant autant les manifestants que le gouvernement et la classe politique. [5] »

    Sénateur il a pas des pbs de fin de mois, depuis combien de temps sénateur, quels actes pendant ses mandats pour que çà change…il critique les manifestants la classe politique (il en fait partie???) et il se critique?
    Portrait dur et réaliste, çà veut dire quoi???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Website Protected by Spam Master


Partages