Amélie, touche pas mon compte courant !

« On a 1600 milliards d’euros dans les assurances vie en France et 400 milliards sur les comptes en banque. C’est 3 ans d’épargne non-allouée qui est sur les comptes en banque. La bonne nouvelle c’est que si vous êtes intermédiaire financier vous savez où trouver l’argent. »

Chère lectrice, cher lecteur,

Cette petite phrase perdue dans un discours ennuyeux a été prononcée cette semaine par la député En Marche Amélie de Montchalin devant un parterre de banquiers et d’assureurs.

Elle est en train de leur demander de réallouer une partie de VOTRE épargne vers les PME françaises.

Mais pourquoi fait-elle sa demande aux banquiers et pas à vous ?

C’est votre argent tout de même !

Ils font déjà la guerre aux épargnants, à l’argent liquide, ils sabotent l’assurance vie et maintenant ils veulent prendre le contrôle de votre épargne.

Trop c’est trop.

Signez notre grande pétition contre la mainmise de l’État sur votre épargne.

VOTRE compte courant, c’est le leur

De son point de vue, la réponse est simple. Ce n’est pas à vous de décider où va votre argent mais à elle, aidée de son parterre de banquiers.

Faut-il d’ailleurs préciser que Madame de Montchalin travaillait chez Axa jusqu’à l’année dernière.

Vous comprenez mon bon monsieur, ma bonne dame, la finance c’est très compliqué, il vaut mieux que vous laissiez cela à des experts.

C’est LA fausse bonne idée, très TRÈS dangereuse du XXIe siècle. C’est même comme cela que l’on fabrique les crises financières :  en jouant avec l’argent des autres.

Mettez-vous à la place de votre banquier : s’il vous fait gagner de l’argent ainsi qu’à la banque, il touchera un gros bonus… Mais si il en perd encore plus, vous aurez tout perdu mais lui touchera tout de même son salaire, personne ne viendra l’embêter et il se trouvera une bonne excuse pour continuer à dormir sur ses deux oreilles.

Votre argent il s’en fout… On n’a jamais vu un banquier aller en prison.

Jean-Yves Haberer, le dernier président du Crédit Lyonnais a été condamné à un euro de dommage et intérêt pour une faillite qui a coûté 15 milliards d’euros à l’État, c’est-à-dire à vous et à moi… Il a même eu l’audace d’écrire un livre pour expliquer qu’il était un bouc émissaire ! Pauvre chouchou.

Et Daniel Bouton : le déprimant président de la Société Générale au moment de l’affaire Kerviel. L’affaire, a coûté la bagatelle de 5 milliards d’euros à la banque. Cela n’empêchera pas M. Bouton de toucher une retraite chapeau de 730 000€ par an de la part de la Société Générale.

Et cela se passe comme ça à tous les étages !

Les banquiers n’ont AUCUN intérêt à être prudent.

Ce n’est pas pour rien qu’il y a 1 000 milliards d’euros d’actifs pourris dans les banques européennes.

Mais vous, votre argent, vous savez pourquoi vous l’avez économisé, péniblement, euro après euro. Vous savez à quoi il est destiné, pourquoi vous en avez besoin. Des études, une maison, un revenu pour survivre, une association qui vous tient à cœur, un projet de vie ou de transmission…

C’est vous qui savez si vous pouvez ou voulez prendre des risques avec votre argent. Pas eux !

L’expérience le prouve 1000 fois.

C’est comme cela que l’on a eu la crise de 2008 et ils pensent encore que les mêmes causes produiront des effets différents.

Personne n’est plus qualifié que vous pour savoir ce qu’il faut faire de votre patrimoine.

Signez notre grande pétition contre la mainmise de l’État sur votre épargne.

Personne ne prendra la défense de votre épargne à votre place, mais si nous sommes suffisamment nombreux à nous mobiliser, nous pouvons arrêter ce désastre.

La réalité des PME européennes

Aujourd’hui ils viennent vous dire qu’il faut flécher votre argent vers une épargne « productive » et investir dans les PME de notre pays.

ATTENTION, ils ne parlent pas de n’importe quelle PME mais déjà d’entreprise importantes, cotées en bourse et dont vous devriez acheter des actions de toute urgence.

C’est une honte et une catastrophe !

Oui, le tissu des PME françaises se détériore. C’est vrai. Nous perdons nos industries et des pans entiers de savoir-faire.

Mais ce n’est pas à cause du financement !

Non seulement, les PME françaises peuvent lever des fonds auprès des banques à des taux dérisoires mais elles peuvent également, grâce au succès de la finance participative, émettre des obligations auprès des particuliers… Sans même passer par les banques.

Ce n’est pas le financement, le problème !

Ce n’est pas en flêchant VOTRE argent que l’on va aider des PME qui sont étouffées sous les charges, les normes et les rigidités d’un système dépassé et la concurrence déloyale organisée par une Europe autiste.

Amélie de Monchalin enrage que 400 milliards d’euros dorment sur vos comptes courants… Cela représente 3 ans d’épargne s’exclame-t-elle ! Oui. Cela représente également 3 mois de consommation des ménages. Est-ce si honteux que les familles aient 3 mois d’avance sur leur compte courant ? Ne voient-ils vraiment aucune vertu à la prudence et à la prévoyance ?

Madame de Montchalin a-t-elle bien pris la mesure des faiblesses de l’économie européenne : les difficultés d’Altice, la faillite du groupe Steinhoff (maison mère de Conforama) et celle de Carillion un grand groupe de services britannique.

Tous ces groupes ultra-financiarisés asphyxient littéralement leurs fournisseurs et les milliers de PME qui travaillent pour eux.

Et vous voudriez prendre notre argent pour le placer dans des PME côtées en bourse alors même que les marchés sont au plus haut et leur situation doublement fragilisées par les faiblesses des grands groupes et la remontée actuelle des taux d’intérêt ??

Bien sûr il existe des PME en France et en Europe qui mériteraient d’être soutenues, mais ce n’est pas à d’autres de décider ce que vous devez faire de votre argent !

L’État prélève déjà près de la moitié de vos revenus en impôts… Et ils veut encore contrôler votre épargne et votre compte courant ?

Il est tout simplement dégueulasse de jouer ainsi avec l’argent des autres.

Cette nouvelle forfanterie des pouvoirs publics et des banquiers de connivence est inacceptable.

Il est URGENT que le plus de monde possible soit informé afin de prendre les bonnes décisions.

Signez et partagez notre grande pétition

Je compte sur vous pour faire suivre ce message autour de vous :

  • envoyez-le à votre carnet d’adresses ;
  • Partagez-ce sur Facebook et les réseaux sociaux grâce aux boutons en haut et en bas de cet article ;
  • Parlez-en autour de vous…

Si vous ne le faites pas, personne ne le fera à votre place et ils auront gagné une nouvelle bataille.

D’avance je vous remercie de votre aide et de votre engagement,

À votre bonne fortune

Olivier Perrin





514 réponses à “Amélie, touche pas mon compte courant !”

  1. MANN Monique dit :

    J’ai essayé de signer, impossible aussi je vous donne
    par ce commantaire ma signature, je déteste êtfe manipulée, et c’est bien ce que ces abrutis au pouvoir sont en train de concocter, peut être même certains sans en être même conscients.

    Non et non ne leur laissons pas nous berner.

  2. Marylis dit :

    Mais ou allons nous ?……………………….

  3. annemarie dit :

    la pétition elle est proposée à la fin de la vidéo !!!

  4. Inikette dit :

    Le Vaillant petit Escronomiste vous ment en dénonçant comme nouveau, ce qui existe depuis toujours et qu’il ne peut ignorer s’il est économiste! Vous détourner des vrais luttes, est le programme de Fake News promu par le pouvoir Macroniste ! Ce pseudo Vaillant est un vendu au service des banques et du système.

  5. LEPERE dit :

    Merci Monsieur Macron.
    Il fallait s’en douter messieurs et mesdames les 60 et quelques % qui ont votez pour lui!!!!

  6. aquino fernand dit :

    il va falloir réformer la Constitution, car le droit à la propriété y est clairement inscrit

  7. Lol dit :

    Autant mourir avec ses millers d’euros sur le compte, ca fait plaisir…. et dans 150 ans on s en souviendra pas…
    Merci le petit economiste je vais pouvoir aller pourrir mon conseiller clientele qui bosse pour nourrir sa famille, continue de vivre de ton epargne sans rien faire…

  8. Renoult dit :

    Je ne comprends pas bien votre argumentaire .. qui sabote l’assurance vie? Vous êtes libre de placer votre argent ou
    Vous le souhaitez . Votte pétition est incompréhensible . Vous faite peur aux gens pour rien .

  9. Menoch dit :

    Mais quel rammassis de conneries Si je puis me permettre, le vaillant petit economiste n’a absolument rien compris au sujet.Les 1.600 milliards de l’assurance vie, aujourd’hui, ce n’est pas de «l’epargne», ils sont investis sur des supports de placement.Il y en a de deux sortes : soit des supports monétaires/obligataires (comprendre taux de change et dette d’état) soit sur des unités de compte (comprendre portefeuille d’action diversifiés, avec une composante monetaire/obligataire pour ajuster le risque).Le fond du débat, c’est qu’aujourd’hui la quasi totalité des unités de compte sont investis sur des grandes entreprises (côtées en bourse), qui ont LE PLUS DE FACILITÉ DE FINANCEMENT, notamment par la bourse mais aussi par l’emprunt.Ce que veut faire cette député, c’est d’organiser les acteurs (banques, assurances) pour ouvrir ces financements aux entreprises non cotées.Ca veut dire cuisthome, ca veut dire mon coworking, ca veut dire la majorité des pme françaises.C’est une EXCELLENTE mesure.Et il n’a JAMAIS été question d’aller se servir dans la poche des français sans leur demander leur avis, juste de leur PROPOSER un support de placement qui soutiennent les PME plutôt que le CAC40.Et tant qu’à faire autant aller se renseigner à la source https://www.lopinion.fr/edition/economie/amelie-montchalin-on-peut-doubler-part-l-epargne-francais-investie-141835

  10. Renoult dit :

    Vous dites n’importe quoi c’est grave … c’est la succursale de fox news .. c’est honteux et des centaines de gens vous lisent comme ils suivent gourou pascal .
    C’est pas du journaliste , pas de l’eco c’est de la merde !

  11. Orianne dit :

    Attention, il y a beaucoup de désinformation! Le banquier encourt jusqu’à des peines de prison, suivant la situation, ainsi qu’être exclu du métier et licencié immédiatement. Les deux cités comme banquier sans conséquences de leur acte, sont plus sur de la mauvaise gestion qui fait perdre de l’argent à la banque, ce qui (être incompétent) n’est pas un crime. Ce sont plutôt ceux qui ont placé à ce poste un incompétent qui ont subit les conséquences. Mon père était banquier, et plus on est haut gradé, plus on risque de la prison si un de nos employés fait une gaffe, pas pour rien que c’est considérer comme un métier stressant. Quant à Amélie, son truc sera refuser par les banques et banquier. L’intérêt du compte épargne, c’est justement d’être un placement sûr que la banque garantie au client. Placer le même argent dans les PME (investissement plus instable et risqué) ne respecterait même pas le contrat des compte épargne! Ils devraient donc réécrire et refaire signer TOUS les contrats de compte épargnes, tout ça pour un investissement trop risquer pour fonctionner à grande échelle : aucun intérêt! « Le vaillant petit économiste » ne semble pas plus connaitre l’économie qu’Amélie

  12. Hillion dit :

    Jusqu’où iront-ils ? Et nous jusqu’où nous laisserons faire sans réagir ?

  13. Sánchez dit :

    Monsieur MACRON est une personne qui n’a pas de conscience et qui ne merite pas de diriger la France comme il est en train de faire.
    Je suis ingenieur du C.N.A.M et pour obetenir mon diplôme j’ai dû faire beaucoup de sacrifices et aujourd’hui sue ma retraite qui n’a pas bougé depuis 6 ans on m’applique une reduction de 6o
    euros par mois. Honte à tous ces politiciens de pacotille. La France merite mieux!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Website Protected by Spam Master


Partages