Faites-le avant les Saoudiens

Chère lectrice, cher lecteur,

Le week-end dernier, le Roi Salman d’Arabie saoudite et le prince héritier Mohammed bin Salman ont brutalement fait arrêter 11 princes de la famille royale et 38 ministres et conseillers.

Parmi eux figure le prince Al-Waleed bin Talal, la 61e fortune mondiale et plus gros actionnaire de la banque américaine Citi Group, de Twitter et de NewsCorp.

Au total, 800 milliards de dollars d’actifs ont été confisqués et 1200 comptes bloqués.

2 princes de la famille royale sont morts pendant la purge, l’un abattu en résistant à son arrestation, l’autre dans un « accident » d’hélicoptère.

La peur s’est emparée d’une bonne partie des millionnaires et milliardaires du royaume qui se mettent à liquider leur actifs et a les transférer discrètement à l’extérieur du royaume.

Car nous n’en sommes qu’au début de la purge, comme l’a annoncé le procureur général du royaume pour qui les arrestations du week-end dernier ne constituent qu’une « première phase du contre coup d’État ».

Mercredi, 17,6 milliards de dollars se sont évaporés des marchés financiers de la région.

Les grandes banques européennes Deutsche Bank, UBS ou encore Crédit Suisse qui courtisaient la gestion des fortunes saoudiennes se sont subitement détournées d’eux.

Mais où donc va passer tout cet argent qui cherche désespérément à fuir la répression brutale du prince Al-Waleed ?

Vous pouvez être certain qu’une partie des actifs vont aller se cacher dans les crypto monnaies et le Bitcoin.

Les crises au Venezuela et au Zimbabwe font s’envoler les cours du Bitcoin… Imaginez ce que pourrait donner la crise saoudienne.

Et ce n’est pas tout, le Bitcoin représente aujourd’hui un capitalisation totale de 120 milliards de dollars. C’est 7 fois moins que les actifs qui ont été saisi cette semaine.

Or une bonne partie de ces actifs sont à l’étranger et ne peuvent pas si facilement être confisqués par les autorités saoudiennes. Ils peuvent en revanche s’anonymiser en étant précautionneusement transférés en cryptomonnaies.

Si vous pensez que le Bitcoin est trop cher, dites-vous bien que ce qui vient de se passer en Arabie saoudite pourrait faire doubler ou tripler le Bitcoin dans ces prochains mois.

À la différence des mouvements de panique observés au Venezuela ou au Zimbabwe, je ne m’attends pas à une hausse subite du bitcoin, cela va se faire progressivement pour ne pas attirer l’attention. Les milliardaires saoudiens ne sont pas nombreux et ne peuvent se cacher dans la masse, ils doivent agir avec prudence.

Cliquez ici pour saisir votre opportunité de vous positionner sur le secteur des cryptomonnaies. 

À votre bonne fortune,


Le vaillant petit economiste





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Website Protected by Spam Master


Partages