Paris 2024 : Merci qui !?

Chère lectrice, cher lecteur,

Hier mon voisin dans le train lisait Les Échos… Ce qu’il y avait sur la dernière page m’a fait bondir de mon siège :

Je reproduis ci-dessous l’article dont je vous parle dans la vidéo :

Peu importe que l’argent ne vaille plus rien quand vous avez déjà tout acheté

J’ai publié cet article initialement le 10 avril 2017

Chère lectrice, cher lecteur,

Vous participez à une partie de cartes géante.

Cette partie est organisée par un croupier véreux qui à chaque nouveau tour de cartes rajoute des as dans le jeu en les distribuant toujours au même joueur : Gontran

Gontran gagne à chaque coup ou presque : brelan d’as, carré d’as…

D’abord on se dit que Gontran est très fort, puis qu’il a beaucoup de chance.

Mais ce n’est pas tout, au fur et à mesure que les as s’accumulent dans le jeu truqué,

les autres joueurs aussi se mettent à recevoir des as…

Ils s’en trouvent d’abord avantagés : la chance tourne se disent-ils.

Mais combien de temps faut-il avant qu’ils s’aperçoivent qu’ils ne gagnent pas plus qu’avant ?

Car tout le monde a des as maintenant et de toute manière, il est trop tard : Gontran a déjà raflé toutes les mises.

D’ailleurs le jeu est devenu complètement inutilisable. Il ne sert plus à rien.

À un moment un joueur excédé jette ses cartes sur la table et c’est généralement le moment où cela tourne mal.

Alors vous pouvez bien avoir 4 as dans la main, il ne vous sont plus d’aucune utilité… C’est celui qui a le flingue qui décide.

Et comme dans tous les bons films de gangsters ou de cowboys, on retient son souffle : qui gagnera entre Gontran, le tricheur qui a remporté toutes les mises, et le mauvais joueur qui a sorti son pistolet.

Et comme dans les bons films, le scénario est connu d’avance, ce ne sont que les détails qui changent : à quel moment la situation dégénérera-t-elle ? Quel détail fera basculer la partie ?

Ce qui se passe avec votre argent est pareil et les as que le croupier véreux rajoute à chaque tour, ce sont les milliards de dette qui sont créés grâce aux banques centrales.

Ce qui importe c’est celui qui touche l’argent frais en premier.

Dans l’exemple ci-dessus, Gontran est clairement avantagé car il touche les as le premier.

Quand vous créez de l’argent, il a le plus de valeur pour le premier qui le touche.

Avec cet argent, il va acheter les biens meubles et immeubles qui ont le plus de valeur : entreprises, terrains, maisons, immeubles…. Le second qui aura touché cet argent pourra à son tour acheter d’autres choses à un troisième et ainsi de suite…  Plus vous êtes loin dans la chaîne de diffusion de l’argent, moins vous en profitez…

Et peu importe qu’à la fin vous ayez complètement détruit votre monnaie… L’essentiel est que les richesses réelles auront changé de main pour se concentrer dans celles des Gontran qui auront bénéficié des largesses des banques commerciales et banques centrales qui leur auront prêté cet argent.

C’est d’ailleurs ainsi que Donald Trump a fait fortune.

C’est comme cela que les banquiers font fortune.

Mais c’est aussi comme cela que les entrepreneurs de la Silicon Valley font fortune.

Bien sûr, ils ont eu de bonnes idées. Mais pas plus qu’ailleurs.

La différence c’est qu’ils ont tout raflé car ils ont eu l’argent pour le faire.

Et encore une fois, peu importe que l’argent ne vaille plus rien après coup.

Prenez par exemple le réseau social des professionnels Linked In (américain). Il y a 4 ans, son concurrent français Viadeo lui tenait la dragée haute… Mais Linked In a bénéficié de 100 millions de dollars d’investissements quand Viadeo n’en a eu que 10 millions. 4 ans plus tard, Viadeo s’est effondré alors que Linked In a été racheté plus de 26 milliards de dollars par Microsoft.

Il s’est passé la même chose entre le Minitel et Internet… C’est encore ce que veut faire Uber face à ses concurrents.

La monnaie, depuis un demi-siècle, est devenue l’instrument du plus grand transfert de richesses de tous les temps.

Pas plus que vous, je ne sais inverser ce mouvement, il existe en revanche des moyens simples de vous mettre à l’abri (et de transformer vos « as » avant qu’ils ne vaillent plus rien). Cliquez ici pour continuer votre lecture et en savoir plus.

À votre bonne fortune,

Olivier Perrin

« PS : Si vous ne me connaissez pas, je suis Olivier Perrin, le Vaillant Petit Économiste. À partir d’aujourd’hui, je vous dire tous ces petits secrets que les banquiers, journalistes et politiques VUS À LA TV vous cachent soigneusement.

Inscrivez-vous ICI à La lettre du vaillant petit économiste.

C’est gratuit et garanti sans spam. Vous recevrez 3 à 4 fois par semaine une nouvelle chronique. »





12 réponses à “Paris 2024 : Merci qui !?”

  1. Labis Sylvère-Romain dit :

    C’est ce qui se passe avec les monnaies électroniques. En faire la publicité c’est accélérer ce mouvement. C’est contre ça que les banques et les Etats essaient de se prémunir chacun pour soi… C’est une préparation de la guerre. Et vous y contribuez.

  2. jacques dit :

    et vous vous dites économiste ?
    Juste un fan de La France en Marche Arrière de Mélanchon ?

  3. Fouguet07 dit :

    Aux infos ce midi j’ai entendu le même « journaliste » m’informer la larme à l’œil que x% des personnes âgées ne mangeaient pas à leur faim et jubilant quelques instants plus tard du fait que Paris aura les J.O. en 2024 pour la bagatelle prévue de 6,8 milliards d’euros. Quelle erreur de croire que nous vivons tous sur la même planète. Deuxième réflexion tout en grillant mes brochettes : si j’étais un politique (hidalgo & consorts) ou un haut fonctionnaire parisien au courant depuis plusieurs semaines (mois) de l’attribution des jeux à Paris mais surtout des zones concernées par tous ces aménagements très coûteux pour le contribuable, il y aurait là des affaires immobilières juteuses possibles. À mon avis les meilleures opportunités ne sont déjà plus sur le marché. Délit d’initiés ? allons allons, mauvaises langues.

  4. RESNOUS dit :

    la majorité des Français est hostile à cette merde qui va encore nous ruiner et bien sûr polluer encore plus alors que la planète et ses habitants, surtout ceux qui en sont les martyrs par la faute de ces abrutis d’homo sapiens.
    Tout ça pour la corruption et l’égo d’élus voleurs, pilleurs et nuisibles!!!
    VIVE LA RÉVOLUTION

  5. LEBEAU dit :

    très bonne analyse, je la partage à tel point que devant « la passivité » de mes concitoyens seulement la fuite me parait utile.

  6. robert dit :

    pour les JO c’est ben vvrrai… , et j’ajouterai les dettes qui seront créées pour payer les entreprises pendant les 7 ans que dureront les travaux et qu’aucun euro ne sera encore récolté…!

  7. E. BERNARD dit :

    Merci, Monsieur, et veuillez continuer d’alerter le bon peuple qui n’a jamais été dupe mais qui ne sait plus à quel Saint se vouer…

  8. Courtois dit :

    On va encore payer pour engraisser toujours les mêmes, alors que la France n’est pas capable de s’occuper de ses citoyens qui couchent dans leurs voitures tout en travaillant car ils n’ont pas les moyens de payer un loyer vu leurs salaires.

  9. BONAVITA Palmino dit :

    comment taire la Vérité,si nous aimons la fructification et la prospérite de la Vie..?
    A votre bonne fortune…

  10. Simon dit :

    Merci pour vos vrais informations et bon courage pour la suite..

  11. Nicolas dit :

    Bien d’accord avec votre analyse … Beaucoup avec celle des crypto monnaie qui me semble bien être un nouveau systeme pyramidal ou bulle financière qui va un jour exploser comme un ballon Madoff.

  12. Martin dit :

    Quelle honte,alors qu’il y a tant à faire……he bien c’est pas grave on ponctionnera un peu plus les retraites…..ils en ont rien à cirer des vieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Website Protected by Spam Master


Partages